Réglementation Thermique 2012 (RT 2012)

Réglementation Thermique 2012 (RT 2012)
Réglementation Thermique 2012 (RT 2012)

La nouvelle Réglementation Thermique 2012 (RT 2012), née du Grenelle de l'environnement, remplace la RT 2005. 

Visant à diminuer la consommation des gaz à effet de serre, elle doit permettre de diviser par trois la  consommation énergétique des bâtiments neufs.

Ses exigences sont définies par trois indices :

  • Le Bbio : qui détermine l'efficacité énergétique minimale du bâtiment
  • Le Cep : qui détermine la consommation maximale en énergie primaire du bâtiment
  • Le Tic : qui détermine la température intérieure atteinte au cours d'une période de 5 jours chauds consécutifs

 


Comprendre les indices

BBIO (Besoin BioClimatique)

L’indice Bbio est l’indicateur global de l’efficacité du bâtiment.
Il permet de déterminer le bon niveau de conception climatique de la maison, indépendamment du système de chauffage.

Cette mesure d’efficacité énergétique du bâtiment détermine le Bbio, et doit être inférieure à une valeur  maximale, réglementée par zone, le Bbiomax.
Innovation majeure de la RT 2012, l’ indice Bbio est destiné à valoriser les qualités de la construction, selon  des critères multiples: orientation, apports solaires, niveau d’ isolation, inertie du bâtiment, sa compacité, la mitoyenneté...


CEP (Consommation d’Énergie Primaire)

L'indice Cep, propre au bâtiment, caractérise sa consommation d'énergie primaire. La RT 2012 pose une exigence de consommation conventionnelle maximale d'énergie  primaire du bâtiment : l'indice Cep du bâtiment considéré doit être inférieur à une valeur maximale Cepmax

Cette exigence porte sur les consommations en énergie primaire sur cinq usages (chauffage, refroidissement,  éclairage, production d'eau chaude sanitaire et auxiliaires).

La valeur moyenne de référence (Cepmax) est de 50 kWhep/m²/an et varie selon les régions, l’altitude et la 
surface de l’habitation.


TIC (Température Intérieure Conventionnelle)

L’indice Tic propre au bâtiment, caractérise sa température intérieure conventionnelle. Elle exprime un seuil  de température à ne pas dépasser (Tic) selon le plafond défini par la température maximum de référence (Tic ref).

Le respect de la Tic est basé sur des catégories de bâtiments définies, au sein desquels il est possible d’atteindre  un bon niveau de confort en été, sans avoir à recourir à des systèmes de climatisation actifs, consommateurs d’énergie. 

Il dépend également du type d’occupation et de sa situation (zone climatique, altitude...) 


En savoir plus : RT 2012